L’association de la rupture conventionnelle

Tous les salariés souhaitent devenir leur propre chef en créant sa propre entreprise. Sur ce, il faudra avant tout quitter son poste de CDI dans la meilleure des manières qui soit.

Heureusement, depuis 2008, l’association de l’école des sorciers de mimbus accompagne les salariés et les avocats dans l’application de la rupture conventionnelle. La rupture conventionnelle a beaucoup aidé les salariés souhaitant abandonner leur poste pour y chercher d’autres horizons. Cette convention est la signature réalisée entre l’employeur et l’employé mettant fin au contrat de travail CDI en bonne et due forme.

Les avantages d’une rupture de conventionnelle

L’indemnité de rupture conventionnelle permet de mettre fin au contrat de travail entre le salarié et l’employeur par consentement mutuel. Par rapport au licenciement, la procédure est plus rapide, il suffit de respecter les délais exigés par la loi.

Le salarié a mille raisons de passer par la rupture conventionnelle pour ensuite créer sa propre entreprise. Le salarié bénéficie ainsi de toutes les indemnités comme celle du chômage, ce qui n’est pas le cas lors d’une démission. De plus, les indemnités sont négociables auprès de l’employeur.

La négociation de l’indemnité

Une fois la demande de rupture acceptée par l’employeur, il reste le plus dur, comment trouver du financement pour la création de son entreprise ? Premièrement, le salarié pourra négocier l’indemnité obtenue grâce à la rupture de conventionnelle.

C’est une option non négligeable, car le salarié peut obtenir une somme considérable si les négociations se font dans de bonnes conditions. Au moins, elle doit être égale à la somme de l’indemnité légale de licenciement.

Comment calculer l’indemnité

Le salarié peut négocier l’indemnité supra-légale. Peu importe le poste occupé par le salarié qu’il soit simple agent ou cadre, le montant se fera en fonction de son ancienneté à condition que ce soit l’employeur en personne qui demande la rupture. Pour calculer votre indemnité de rupture conventionnelle

Sur ce, l’indemnité est le 1/5 du salaire brut par mois et par année d’ancienneté pour un salarié ayant travaillé moins de 10 ans. Bien évidemment, les indemnités sont insuffisantes, pour trouver des fonds, le salarié peut demander l’aide du pole emploi si le projet de création d’entreprises est faisable et rentable.